MEDECINS D'AFRIQUE
ONG Internationale des Médecins et Acteurs de Santé pour la Promotion des Soins de Santé Primaires
Accueil



Liste des actualités


                     News par page :
P    A  A  A  A    GE
   1  2  3  4   

18 Juillet - Faisons de chaque jour un « Mandela Day »
18.07.2013
En temps de crise, le phénomène de bouc émissaire devient la solution de facilité pour refuser de prendre ses responsabilités. Le problème, c’est l’autre. Cet autre qui est responsable de tous mes aux. Certains, même les plus éminents crient via tous les médias mondiaux qu’on ne peut pas prendre toute la misère du monde. Et d’ailleurs de qui avez-vous eu cette demande ou cette mission de prendre toute la misère du monde ? Qui êtes-vous pour avoir des épaules aussi larges pour porter le poids du monde ? Et pourtant ceux qui s’emploient parfois par des lois inhumaines à brider la respiration du monde savent que des mécanismes existent pour prendre toutes les richesses du monde pour les concentrer dans les mains de quelques-uns. Oui on ne peut aider tout le monde, d’ailleurs personne ne le demande, mais chacun peut aider une autre personne autour de soi. Et ça, c’est à notre portée. Comme le dit le proverbe Kongo : Nzadi ka fuluka mamba nto na nto, le fleuve est riche de ses affluents. Ce n’est que quand, pour un plus grand nombre, notre qualité d’attention autour de nous sera à son paroxisme et que notre conscience s’ouvrira à la misère visible de notre voisin, que la crue (Nkuka langu) emportera les engorgements (Nkambakani) qui limitent le potentiel infini des humains à s’exprimer. Dans ce cas là, nous comprendrons définitivement que tout le monde est capable de beaucoup par lui-même. Que les peuples libres trouvent dans leur propre communauté les ressources pour prendre leur destin en main.

Les signaux sont patents, l’Afrique redeviendra la terre promise. Elle prendra alors conscience qu’elle est le berceau de l’humanité, ce qui suppose des responsabilités quant au devenir du monde.

11 Juillet : Journée Mondiale de la population - Thème 2013 : La grossesse chez les adolescentes
11.07.2013
En 1989, le Conseil d’administration du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) a recommandé de faire du 11 juillet la Journée mondiale de la population. Cette journée, issue de la Journée des cinq milliards, célébrée le 11 juillet 1987, a pour objet d’appeler l’attention sur l’urgence et l’importance des questions de population, notamment dans le cadre des plans et programmes généraux de développement et sur la nécessité de trouver des solutions.(Source : ONU)

"Chaque femme et chaque fille est un être humain unique et précieux qui a droit à jouir de chances égales et des droits de la personne universellement reconnus, où qu’elle soit née et où qu’elle vive. Le moment est venu de redoubler d’efforts pour placer l’égalité entre les sexes au sommet de l’agenda international de la paix et du développement." Thoraya Obaid, Directrice exécutive de l’UNFPA

Education à la santé dans les écoles, formation des mamans-relais dans les quartiers, des relais communautaires, sensibilisation auprès des réfugiés... Médecins d’Afrique multiplie les occasions de contribuer à donner aux hommes et aux femmes les outils pour mieux prendre en main leur avenir.

14 juin 2013 – Participons à la Journée Mondiale du donneur de sang
10.06.2013
Chaque année, le 14 juin, les pays du monde entier célèbrent la Journée mondiale du donneur de sang. Cette manifestation veut sensibiliser à la nécessité de disposer de sang et de produits sanguins sécurisés et à remercier les donneurs de sang volontaires et non rémunérés du geste salvateur qu’ils font en donnant leur sang. Cette année, où l’on célèbre le 10e anniversaire de la Journée mondiale du don de sang la campagne a pour thème: donner son sang, c’est sauver des vies. La France a l’honneur d’être le pays-hôte de cette journée mondiale en 2013 et la ville de Savigny-sur-Orge, où se trouve le siège de la Coordination Europe de Médecins d’Afrique, organise une campagne de dons du sang le Jeudi 13 Juin. Nous invitons nos membres et sympathisants de l’Essonne à s’y rendre et pour les autres, à guetter les campagnes plus proches de chez eux. Nous avons la chance en France d’avoir une excellente sécurité transfusionnelle, alors profitons-en et prenons 20 minutes pour peut-être sauver une vie !

Pour savoir où participer à cette journée en France, nous vous invitons à consulter le site de l’Etablissement Français du Sang : http://www.dondusang.net/ ou la page facebook de Médecins d’Afrique.

A l’occasion de la Fête des Mères
25.05.2013
Une réflexion du Dr Jean Théophile Banzouzi, Coordonnateur Europe de Médecins d’Afrique

« La fête des mères, l’occasion de témoigner notre reconnaissance à toutes les mères. L’occasion d’initier aussi des démarches de réconciliation pour que les liens distendus voire brisés se consolident. Singa kanda kani uningana, ka ulendi tabuka ko, le lien fraternel peut se détendre, mais jamais il ne sera brisé, dit un proverbe Kongo.

Nous voulons pour la fête des mères et aussi via ce proverbe sensibiliser à regarder nos mères avec un autre élan d’amour toujours plus fort en gardant l’étonnement et l’émerveillement de l’enfant avec cette qualité d’innocence qui fait que la mère est regardée avec déférence. Ce lien filial est sans nul doute porteur de bénédictions, il ne peut être autrement.

C’est aussi l’occasion de rappeler la nécessité du respect de la terre mère pour que dans ce long voyage, l’humanité retrouve les valeurs qui fécondent au plus profond notre humanité. De plus, rappelons que l’Afrique, berceau de l’humanité est la terre mère de toute l’humanité. Or que d'errements accoutumés qui continuent de d’humilier l’Afrique, la mère initiale. Que peut gagner la race humaine quand elle est projetée séculairement sur ces démarches de pillages, de dictatures, de prédations, de manipulations et de destructions des langues, cultures et spiritualités africaines ? Les problèmes de l’Afrique sont des questions permanentes posées à la conscience universelle. Aux hommes de bonne volonté d’apporter leurs appuis aux initiatives sérieuses qui contribuent au développement de l’Afrique donc par ricochet à guérir la mère des maux qui l’accablent. »

10 Mai : Journée des mémoires de l'abolition de l'esclavage en France
10.05.2013
Le Dr Banzouzi, Coordonnateur Europe de Médecins d'Afrique, nous fait part de ses réflexions :

« L’humanité est une et indivisible. Grâce aux sciences, ceux-là même qui ont travaillé à construire sur les bases fallacieuses mais aussi pour des raisons égoïstes la notion de race ont été renvoyés à leurs égarements. Cette période de falsification de l’histoire, de distorsion de la réalité de la brisure des liens humains est révolue.

Hélas, une longue nuit de 600 ans d’esclavage, du colonialisme et des lois du marché inhumaines ont laissé des plaies difficiles à cicatriser. L’Afrique berceau de l’humanité garde son génie créateur. La commémoration de l’esclavage est le moment de rappeler que les africains doivent travailler à la libération intégrale pour un développement intégral du continent. La lumière et la paix qui règneront en Afrique seront indéniablement, un baume qui apaisera le monde.

Aux âmes de bonne volonté de travailler à la paix dans le monde pour que l’humanité souffrante retrouve la voie de la guérison. Que toutes les formes d’esclavage soient abolies à jamais pour que tous les hommes et toutes les femmes en humanité, retrouvent leur véritable identité : des êtres aux infinies possibilités. Eh oui, on ne peut définir l’humain que par ce qui le rend infini, sinon les conditions seront réunies pour la perpétuation du crime contre l’humanité. »

Bon 1er Mai à tous !
01.05.2013
Fête du travail pour plusieurs pays d'Europe, fête du retour du printemps, c'est dans tous les cas une fête de l'espoir de construire ensemble un monde plus beau.

Alors en ce 1er Mai, bonne fête à tous les membres et sympathisants de Médecins d'Afrique qui contribuent à renforcer par des actions à base communautaire l'accès à la santé, à l'eau potable, la formation des agents de santé et des relais communautaires, la prévention de la malnutrition, des violences faites aux femmes...

Continuons la lutte, ne lâchons rien !

22 Mars 2013 : Journée mondiale de l’Eau
22.03.2013
L’Assemblée générale des Nations Unies a proclamé 2013 « Année internationale de la coopération dans le domaine de l’eau » (Résolution A/RES/65/154).

Le 22 Mars, Journée Mondiale de l’Eau, est l’occasion de rappeler que l’Afrique ne manque ni de réserves d’eau, ni de compétences, ni de moyens pour avancer sérieusement sur ce dossier capital. Il nous faut juste de la volonté, des synergies et de l’organisation. C’est beaucoup certainement, mais le jeu en vaut la chandelle car les populations souffrent en particulier les mères qui hélas sont encore les premières à la corvée d’eau.

L’eau, c’est la vie, se plait-on à rappeler, raison de plus de continuer le plaidoyer pour que les pouvoirs publics africains, en lien avec la communauté internationale investissent massivement sur l’approvisionnement en eau potable aussi bien au niveau urbain que rural. Hélas, l’hydraulique villageoise reste encore trop souvent l’initiative des ONG. Les faibles investissements limitent la qualité des ouvrages. Beaucoup de puits finissent par être hors d’usage après 5 ans. La pérennisation est donc fondamentale, avec au cœur l’appropriation des projets d’eau par les populations. En RD Congo comme en République du Congo où les projets Eau/Hygiène/Assainissement (EHA, WASH…) de Médecins d’Afrique s’implémentent, les témoignages foisonnent pour confirmer que, sans l’implication communautaire, il est impossible d’avancer. L’ingénierie sociale doit donc être le socle de la démarche. Comme le dit le proverbe Kongo «e nzenza yiza wa mpayingila vata, vo ngeye vuidi vata diaku salu kiaku nki ? », « Oh étranger, viens me construire mon village ! - Et toi, propriétaire de ton village, n’est-ce pas ton travail ? » Après Voungouta, MDA lance une initiative en faveur de l’eau dans les District de Louingui et de Loumou. Un appel est lancé à la diaspora congolaise pour se mettre en lien avec Médecins d’Afrique dans le cadre de ce projet attendu ardemment par les populations de ces localités. A nous de faire de cette journée, un moment d’attention, de réflexion et de sensibilisation sur cette problématique ô combien vitale.

Journée de la Femme 2013
08.03.2013
Message du Coordonnateur Europe de Médecins d’Afrique pour la Journée Internationale de la Femme 2013

Il ne s’agit pas de céder à la mouvance collective mais de réaffirmer notre reconnaissance à l’endroit de l’autre nous-même qui est la femme. Contrairement à ce qu’on pense, le sexe-ratio est en faveur des femmes, notre passage dans les universités nous a également montré que nombre de jeunes femmes sont parmi les plus brillants étudiants, tout ceci pour dire que minorer l’apport des femmes dans la société, ne pas leur laisser un espace d’expression de leur potentiel qui est infini comme celui de tout être humain, de persister dans la phallocratie est tout simplement suicidaire. Or l’observation des sociétés du Nord comme du Sud semble montrer que les pays où la femme ne trouvent pas leur véritable place dans les processus de décision, il y a un retard dans le développement.

S’agissant de l’Afrique, si elle veut sortir de sa situation peu reluisante, nous devons tout faire pour que les femmes aient cet espace de respiration, cet espace de liberté pour que, comme les hommes, elles puissent exprimer totalement leur potentiel. Je saisis l’occasion de cette Journée de la Femme pour remercier toutes les membres et sympathisantes de Médecins d’Afrique qui, au-delà de leurs charges familiales, consacrent leur énergie au développement socio-sanitaire de l’Afrique au travers de notre organisation. Qu’elles se rassurent, notre reconnaissance est au-delà de toute limite et nous savons ce que nous leur devons dans la croissance de Médecins d’Afrique. Cette maison commune, nous devons, main dans la main, la construire pour faire de l’Afrique un continent de paix, d’harmonie et de croissance, où il fait bon vivre.

A toutes, je souhaite bon courage et surtout beaucoup d’énergie pour faire avancer cette cause noble crisallisée dans le mot d’ordre : la santé pour tous, sinon rien.

Dr Jean Théophile Banzouzi

Vœux 2013
15.01.2013
Chers tous,

L’œuvre entreprise depuis 1993 au Congo Brazzaville continue de croître et en même temps des exigences s’imposent, en terme d’outils, méthodes et professionnalisme. Un travail colossal qui demande une mobilisation de toutes les âmes de bonne volonté au service du continent africain. Rappelons que Médecins d’Afrique est une initiative de la société civile africaine née pour répondre aux besoins des Africains tout en restant ouverte pour que partout où se trouve une humanité consciente des enjeux de santé et de développement de l’Afrique, des forces se lèvent pour être au service aimant désintéressé de ce continent.

2013 sonne le début de la vingtième année de notre engagement pour le développement socio-sanitaire de l’Afrique. Il ne s’agit plus d’un travail seulement de quelques pionniers, mais, au regard de l’internationalisation pour l’émergence d’une ONG panafricaine digne de ce nom, d’un travail collectif où chacun, selon ses compétences et sa disponibilité, doit apporter sa pierre à l’édifice. 2013 est donc pour nous une année décisive pour le développement intégral de l’Afrique. A nous de faire taire nos egos et de penser collectif. A nous de rechercher une professionnalisation accrue, afin que notre réponse soit la plus efficiente possible.

Que vous dire de plus, sinon souhaiter à vous tous, partout où vous êtes, d’être les témoins vivants de cette expérience qui, si nous la vivons avec cœur, sera la fierté de tout un continent et au-delà. Votre force, votre intelligence, votre courage, votre engagement sont nos atouts. Mes vœux les meilleurs vous accompagnent dans l’ensemble de vos équipes. Nous n’oublions pas non plus tous nos sympathisants et les amis de l’Afrique, engagés sur d’autres combats pour un monde de paix et de justice.

Dr Jean Théophile Banzouzi, Coordonnateur Europe de Médecins d’Afrique
15 Janvier 2013

25 Novembre : Journée Internationale de Lutte contre les violences faites aux femmes
25.11.2012
Depuis 1999, le 25 novembre est la Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes. Le 25 novembre 1960, trois femmes dominicaines, les sœurs Mirabal furent assassinées sur les ordres du chef de l’Etat dominicain. Le 19 octobre 1999, lors de la 54e session de l’Assemblée générale des Nations Unies, les représentants de la République dominicaine et 74 États membres ont présenté un projet de résolution visant à faire du 25 novembre la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes. Les gouvernements, les organisations internationales et les organisations non gouvernementales étant invités ce jour là à mener des opérations de sensibilisation de l’opinion à ce grave phénomène.

Médecins d’Afrique s’associe à tous ceux qui disent NON à la violence envers les femmes, la violence que favorisent les conditions troublées dans les zones de conflits armées, les camps de réfugiés ou de déplacés, mais aussi la violence plus quotidienne et souvent moins visible au sein des couples, dans les rapports hiérarchiques, dans les lieux d’enseignement… Trop souvent, il faut intervenir pour prendre en charge les victimes de violences envers les femmes, blessées, violées, psychologiquement dévastées et parfois en plus de tout cela ayant été contaminées par le VIH. Nous continuerons aussi longtemps que nécessaire, mais nous insistons sur l’importance de la prévention, dans les foyers, dans les écoles, dans les entreprises, dans les lieux de culte. Tous ensemble contre les violences faites aux femmes !

http://www.un.org/fr/women/endviolence/index.shtml

P    A  A  A  A    GE
   1  2  3  4